Que doit contenir un bilan prévisionnel d’une entreprise ?

L’expression analyse prévisionnelle n’est plus nouvelle ni pour les entreprises ni pour les auto-entrepreneurs, qu’ils soient en cours de création d’un projet ou déjà en cours d’activité. Cette analyse prévisionnelle est la partie la plus importante dans la réussite de l’établissement de son business plan. Divers points doivent être mis en lumière pour appréhender le véritable concept de ce bilan tel que son contenu.  

Que doit contenir un bilan prévisionnel d’une entreprise ?  

Dans le cadre d’une relance d’un nouveau projet ou de la création d’une société, la mise en place d’un bilan prévisionnel n’est pas chose facile, car ses contenus toutes aussi importantes les unes des autres, doivent être analysées minutieusement. Par ailleurs, l’établissement du bilan prévisionnel requiert une maîtrise technique dans la création d’un tableau ou de graphiques, parce que ce sont ces deux choses qui font les principaux contenus de ce document professionnel. En général, l’analyse prévisionnelle doit contenir un bilan de résultat ou un bilan comptable indiquant les produits et les différentes charges de l’entreprise, notamment les éléments actifs et passifs de cette dernière. Ces derniers concernent la créance ou bien la dette de l’entreprise. Le bilan doit également indiquer les soldes intermédiaires de gestion ou SIG, une sorte d’indicateur permettant d’avoir une vue globale sur les résultats de la gestion de l’entreprise. Elles font référence à un compte-rendu budgétaire analytique. D’autres éléments doivent figurer dans le bilan prévisionnel comme les tableaux de trésorerie, d’investissements, de charges personnels et des recettes fiscales, etc. On peut aussi avoir un plan de financement ou fonds de roulement dans son bilan prévisionnel ou autre informations financières relatives à l’activité de l’entreprise. Pour aller encore plus loin, consultez ce site.

Établir un bilan prévisionnel : pour quel intérêt ? 

Quel que soit son secteur d’activité, le bilan prévisionnel est devenu incontournable pour les entreprises, car leur état de santé financière en dépend. Par ailleurs, il est important dans le cadre d’un financement sollicité auprès d’un banquier, voire une démarche impérative. Le bilan prévisionnel est le centre de base des activités en entreprise, un véritable outil de gestion. Il sert d’indicateur en ce qui concerne le rendement de la société, car il permet de mettre en évidence la situation financière de cette dernière. Il est indispensable que l’entreprise ait un bilan prévisionnel en place, parce qu’il leur permet d’anticiper tout risque de souci financier. En effet, le concept du bilan prévisionnel consiste à mettre en exergue les dépenses actuelles et à venir de l’entreprise. Pour faire un bilan prévisionnel, il faut se référer aux tableaux mensuels de trésorerie indiqués dans le bilan. Ils mettent en lumière toutes les charges ou dépenses que l’entreprise doit assumer. Cela concerne entre autres les charges sociales comme la TVA ou les charges fiscales, etc. En outre, le bilan prévisionnel sert d’outil de pilotage pour prévenir toute incohérence dans le tableau de trésorerie. De ce fait, le bilan assure la rentabilité de l’activité budgétaire de l’entreprise.  

Faire un bilan prévisionnel : comment le mettre en place ? 

Comme mentionné plus haut, la mise en œuvre d’un bilan prévisionnel requiert l’assistance d’un professionnel en la matière. Vu l’importance du bilan vis-à-vis du besoin financier de l’entreprise, avoir une compétence dans le domaine s’impose. Il faut que non seulement le bilan prévisionnel soit présentable, mais aussi que ses contenus soient cohérents et fiables, voire de qualité. Dans le cadre d’une relance d’un nouveau projet ou de la création d’une société, la mise en place d’un bilan prévisionnel n’est pas chose facile, car ses contenus tout aussi importante les unes des autres, doivent être analysés minutieusement. Établir un bilan prévisionnel comptable est l’affaire des experts, car il est complexe pour un simple collaborateur-exécuteur. En outre, l’élaboration du bilan prévisionnel doit prendre en compte le statut juridique et fiscal de l’entreprise, etc. Le bilan prévisionnel ne concerne pas seulement les questions de finance ou de compatibilité, il intéresse aussi les sujets d’ordre fiscal, mais également l’aspect commercial de l’entreprise.