Quelles sont les étapes à suivre pour créer une entreprise ?

Généralement, créer une entreprise est un long cheminement et il faut se poser beaucoup de questions. Au départ, il y a toujours une phase de réflexion et une idée de projet. Les entrepreneurs doivent comprendre ce qu’il faut pour créer une entreprise avant de se lancer dans un projet de préparation. Démarrer une entreprise demande de la rigueur, de l’engagement et surtout de la patience.

Création d’entreprise : Les préparations

En préparation, il est indispensable de recourir à une étude de marché. Effectivement, cela permet de déterminer la concurrence et d’identifier les zones de clientèle (comprendre les cibles potentielles). Élaborez ensuite un business plan : les partenaires financiers, dont les banques, demanderont des résultats écrits. En effet, le business plan est un élément crucial dans un projet de création d’entreprise car il permet d’évaluer en même temps le futur chiffre d’affaires, la clientèle potentielle et la future part de marché de l’entité. Ainsi, le business plan et l’étude de marché sont les toutes premières conditions du lancement de cette société nouvelle.

Quelles sont les étapes à suivre pour créer une entreprise ?

Principalement, pour créer une entreprise, cinq étapes clés sont à tenir en compte :

Trouver une idée d’entreprise à créer : vouloir constituer une entité c’est avant tout prendre en compte d’une ou plusieurs idées qui seraient l’activité principale de l’entité. En général, cette idée pourrait aller sur une chose totalement innovante, qui serait le fruit d’une grande opportunité que le créateur d’entreprise a décelée, faisant partie de son savoir-faire. Peu importe l’idée de départ, elle devrait être concrète : le créateur devrait être toujours réaliste et cohérent.

Définir son projet d’entreprise : en effet, un projet de création repose souvent sur deux points : l’entrepreneur et sa propre idée. D’ailleurs, toutes les banques le confirment, la réussite d’un projet de création dépend entièrement de la personnalité du créateur et de sa capacité à piloter son propre projet. Il devrait faire une mise au point sur ses compétences et ses motivations, si elles sont suffisantes et durables ?

Élaborer un plan financier : il s’agit ici de trouver les moyens financiers pour assurer le lancement de ses activités et de sa rentabilité, ce sont les deux éléments essentiels de cette présente étape. L’entrepreneur devrait déterminer le montant initial nécessaire pour lancer son activité. De ce fait, de nombreuses sources de financement sont possibles : apports de proches, apport personnel du créateur d’entreprise, prêt bancaire, prêt d’honneur, aides et subventions…

Choisir son statut juridique : il existe donc une catégorie de statuts juridiques pour lancer son projet de création. Ils disposent chacun leurs propres caractéristiques fiscales, juridiques et sociales. Le choix de sa forme sociale devrait être toujours en fonction des caractéristiques du projet. Si le créateur veut entreprendre seul, il a la possibilité entre : EI, EURL et SASU. Par contre, s’il veut entreprendre à plusieurs, il y a : SARL, SA, SAS, SNC et SEL.

Respecter les démarches et les formalités : toutes les formalités pour la déclaration d’une entreprise à créer dépendent certainement de la forme juridique retenue et de l’activité. Par ailleurs, d’autres formalités sont communes pour chaque type de structures juridiques. Ainsi, les premières démarches se feront auprès du CFE ou Centre de Formalité des Entreprises, qui assurera l’immatriculation de la société à créer. Ces procédures se feront souvent directement par Internet.

Créer une entreprise : Quelles sont les formalités ?

Pour son projet de création d’entreprise, les formalités nécessaires impliquent généralement le nom de la société auprès l’Institut chargé de la Propriété Industrielle, l’immatriculation auprès du Répertoire National des Entreprises (RNE), au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) et au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Par ailleurs, il est important aussi de faire une déclaration auprès de la poste, du fournisseur de gaz, du fournisseur d’eau, du fournisseur d’électricité, du fournisseur Internet et téléphone. Néanmoins, il faut savoir que les formalités juridiques et administratives varient selon le statut de l’entité, et la nature de ces formalités à élaborer diffère en fonction du statut juridique retenu. Par exemple, une entreprise individuelle se distingue par sa simplicité de création. Ainsi, il suffit tout simplement d’établir une déclaration dès le démarrage d’activité auprès d’un centre compétent (Centre de formalités des entreprises ou CFE).